8 techniques pour vaincre le stress naturellement

Si le stress touche la plupart d’entre nous, on oublie bien souvent de préciser que c’est une réaction biologique héritée depuis la préhistoire ; qu’il n’est pas bon ou mauvais en soi. Il nous permet d’agir face à des contraintes nouvelles, parfois inattendues, que l’environnement nous impose. Les sources de stress varient au cours de notre vie mais ce phénomène n’est pas une fatalité ! Nous pouvons tous apprendre à le réguler afin de ne pas nous laisser envahir au quotidien.

Voici quelques conseils simples pour vaincre le stress naturellement et être plus serein.

N° 1 : Comprendre le mécanisme du stress

combattre le stress remède naturel

Le stress est un mécanisme biologique normal instinctif d’adaptation. Il est une tension appliquée à l’organisme par une contrainte extérieure. L’origine du mécanisme vient du décalage entre la perception de notre réalité et la perception de notre capacité à y répondre.

En premier lieu, votre cerveau évalue une situation et lui envoie un signal d’alarme en cas de menace. Ce signal d’alarme peut provoquer l’accélération de la respiration, du rythme cardiaque…. Le cœur envoie du sang dans le corps pour apporter de l’oxygène aux muscles et les rendre plus fort, pour fuir ou se battre.

En second lieu, vous résistez, autrement dit ce qu’on appelle le « bon stress », c’est l’adrénaline qui vous booste avant une présentation importante par exemple.

Mais si les situations de stress s’accumulent, votre organisme est alors en sur régime permanent. Le stress devient constant et s’installe de façon chronique : cela conduit à l’épuisement. L’organisme mobilise davantage d’énergie et d’oxygène pour protéger les fonctions vitales et respecter les équilibres fondamentaux.

(Schéma des 3 phases du stress)

N° 2 : Identifier le déclencheur du stress et ses manifestations

Avant de vaincre le stress, il est important de savoir ce qui l’a provoqué. En percevant en amont les causes, vous éviterez certaines conséquences, surtout lorsque divers déclencheurs sont liés. Faites une liste de vos éventuelles sources de contrariété (travail, relations, etc.) et classez-les du plus impactant au moins impactant. Parfois vous pouvez vous rendre compte que l’évènement qui a déclenché le stress, « la cerise sur le gâteau » n’est pas le plus important ni celui qui engendre en réalité votre souffrance.

N° 3 : Accepter vos émotions et sensations

Accepter les émotions et les sensations d’une situation n’est pas se résigner ou se soumettre mais ouvrir vers une stratégie d’adaptation appropriée.

C’est accepter que vous ne pouvez pas tout contrôler et qu’il vaut mieux avancer à partir de cette situation plutôt que de s’en éloigner. Il s’agit alors d’évaluer votre niveau de contrôle : quel pouvoir avez-vous sur la situation ? dépend elle que de vous ?

Ce travail là peut passer par une auto-observation. Autrement dit, observer votre façon de penser, vos pensées automatiques afin d’apprendre à regarder la situation différemment et penser autrement.

Ex : Je regarde le planning de la journée

Pensée automatique : « je n’arriverai pas à tout finir j’en ai assez de tout ce travail »

Pensée alternative : « je vais bien m’organiser pour ne pas perdre de temps ». Cette gymnastique sur les pensées ne se fait pas du jour au lendemain et se travaille en psychothérapie permettant d’ouvrir et d’élargir nos perceptions.

gérer le stress naturellement

N° 4 : Donner du sens au stress

Savez-vous que la manière de considérer le stress comme bon ou mauvais influe sur les évènements et vos performances? Sachez qu’il y a plus de mille façons de percevoir et réagir au même évènement suivant les individus. Des études ont montré que le sens donné au stress joue sur nos performances. Un groupe d’individus, chez qui on a montré les bienfaits du stress, seront davantage apte à réussir qu’un groupe préparé aux effets néfastes que le stress peut causer.

La manière dont vous vivez votre stress détermine vos comportements : Remémorez vous un moment de votre vie où vous étiez stressé devant une situation vous semblant insurmontable et néanmoins vous avez pu réussir. Cela n’empêche pas de ressentir l’émotion désagréable mais si malgré ce stress, vous savez que l’évènement sera surmontable comme vous l’avez déjà fait auparavant, cela changera votre façon de percevoir les choses.

N° 5 : Imaginer vous réussir

L’excès d’imagination est une source de stress ! En anticipant la situation stressante, vous envisagez les scénarios auxquels vous pourriez être confronté. Avant même de l’avoir vécue, vous éprouvez un stress intense qui n’a pas encore lieu d’être.. Sachez que vous avez tendance à fantasmer bien pire que ce qu’il pourrait se passer dans la réalité alors si vous imaginiez la situation en vous disant que cela va bien se passer. Le cerveau ne fait pas la différence entre imaginaire et réalité. Mobiliser les sens pour rendre davantage réel : le cerveau comprend alors que vous n’avez pas besoin de stresser car vous l’avez déjà vécu via l’imagination). Faites vous confiance, vous avez toutes les ressources nécessaires en vous pour gérer la situation.

N° 6 : Apprenez à respirer

Notre rythme respiratoire et rythme cardiaque sont liés : la perturbation de l’un retentit sur l’autre. Contrôler son souffle permet donc de contrôler son rythme cardiaque. Le stress chronique déforme notre respiration et amène une respiration thoracique qui augmente le stress et crée des tensions (respiration courte bloquée et incomplète : remplissage de seulement 30 % des poumons).

Les exercices de respiration peuvent réduire les tensions car ils apportent de l’oxygène en stimulant le système nerveux parasympathique, qui nous aide à nous apaiser.

réduire le stress

N° 7 : Bougez

Le sport est aussi important pour la santé mentale que physique. il permet de produire une hormone appelée « endorphine » qui provoque le plaisir, réduit le stress et permet de se détendre.

L’activité physique stimule les systèmes nerveux : système sympathique (effort et contraction) et parasympathique (étirements et détente).
En stimulant ces deux systèmes, vous retrouvez une meilleure oxygénation du cerveau parce que la circulation est meilleure dès la première séance. L’intérêt de la régularité pour le corps permet que les effets soient permanents et structurants.

N° 8 : Détentez-vous

Validée scientifiquement, la relaxation neutralise la réponse physiologique du stress. Vous avez la possibilité d’auto-induire un état physiologique de détente face aux situations stressantes. Cela vous permettra d’obtenir des changements contraires au stress: diminution de la fréquence cardiaque, baisse de la tension artérielle, baisse du cortisol et des tensions musculaires…

Lorsqu’elle est pratiquée régulièrement, il s’agit d’un réel remède pour vaincre le stress naturellement.

Sources images

Unsplash- elisa-ventur

Unsplash- Anthony Tran

Unsplash- Sonnie Hiles

Unsplash-jeremy-bishop

2 réflexions sur “8 techniques pour vaincre le stress naturellement”

  1. Ping : 7 choses fondamentales à savoir avant de consulter un psy - Psychologue Tiffany Gerard

  2. Ping : Comment calmer une crise d’angoisse rapidement? - Psychologue Tiffany Gerard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *